Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 09:52

Dans ce nouveau thème, les objets d'études sont classés selon deux problématiques :

  • Comment la ville et ses transformations ont inspiré les artistes dans leurs œuvres ?
  • Comment des artistes transforment-ils la ville en faisant leurs œuvres ?

9 objets d'études sont proposés, 5 dans la première problématique, 4 dans la deuxième.

1. Les Objets d'étude de la première problématique : comment la ville et ses transformations ont inspiré les artistes dans leurs œuvres ?

Objet d'étude n°1 : le tableau Carscape de Erro Gudmundur Gudmunsson, 1974.

Vous trouverez des indications intéressantes sur l'oeuvre et l'artiste à l'aide des liens suivants :

Erro GunGudmundur Gudmunsson, Carscape, 1974.

Erro GunGudmundur Gudmunsson, Carscape, 1974.

Objet d'étude n°2 : deux photos d'Eugène Atget.

Pour Eugène Atget, vous trouverez des informations intéressantes sur le site de la Bibliothèque Nationale de France :

  • Sa biographie.
  • Des indications sur les deux images que les élèves doivent décrire et analyser.

Eugène Atget, Rue Quincampoix, 1900-1901.

Eugène Atget, Magasin, avenue des Gobelins, 1925. Sur la même oeuvre, une autre partie du site est intéressante.

 

Eugène Atget (1857-1927), magasin, avenue des Gobelins (à gauche), 1925. A droite, Rue de Quincampois, 1900-1901.
Eugène Atget (1857-1927), magasin, avenue des Gobelins (à gauche), 1925. A droite, Rue de Quincampois, 1900-1901.

Eugène Atget (1857-1927), magasin, avenue des Gobelins (à gauche), 1925. A droite, Rue de Quincampois, 1900-1901.

Objet d'étude n°3, une image de la photographe Américaine Bernice ABOTT (1898-1991).

Vous trouverez des indications sur le site du Jeu de Paume qui a organisé une exposition sur ses œuvres en 2012

  • Une biographie. Dans cette biographie, il y a également des indications pour analyser ses photos.
Bernice ABOTT (1898-1991), Vue de nuit, New York, 1932.

Bernice ABOTT (1898-1991), Vue de nuit, New York, 1932.

II DEUXIEME PROBLEMATIQUE : comment des artistes ont-ils transformé la ville en faisant leurs œuvres ?

Objet d'étude n° 4 La cité radieuse de Marseille par Le Corbusier, 1956.

Vous trouverez des indications intéressantes sur les deux sites suivants :

Le Corbusier (1887-1965), La cité radieuse de Marseille, 1956. A droite, portrait de Le Corbusier.Le Corbusier (1887-1965), La cité radieuse de Marseille, 1956. A droite, portrait de Le Corbusier.

Le Corbusier (1887-1965), La cité radieuse de Marseille, 1956. A droite, portrait de Le Corbusier.

Objet d'étude n° 5 : Le Capitole de Chandighar. Architecte : le Corbusier.

Vous trouverez des informations sur les sites suivants :

  • Une présentation de la ville de Chandighar et des photos du Capitole sur ce site réalisé par une association de protection des sites "Le Corbusier".
  • Cet autre site présente aussi l'histoire de la cette ville.
  • Enfin, ce dernier site est encore plus complet.
Le Corbusier (1887-1965), Plan de la ville de Chandighar, 1951-1956. A droite, une partie du Capitole de Chandighar aujourd'hui.Le Corbusier (1887-1965), Plan de la ville de Chandighar, 1951-1956. A droite, une partie du Capitole de Chandighar aujourd'hui.

Le Corbusier (1887-1965), Plan de la ville de Chandighar, 1951-1956. A droite, une partie du Capitole de Chandighar aujourd'hui.

Objet d'étude n°6 ​: Les deux plateaux, par Daniel BUREN, Paris, 1986.

Vous trouverez des indications sur les sites suivants :

Daniel BUREN, Les deux plateaux, Paris, 1986.

Daniel BUREN, Les deux plateaux, Paris, 1986.

Repost 0
Published by M. LEYRIS
commenter cet article
10 janvier 2016 7 10 /01 /janvier /2016 14:22

A) Problématique 1 : comment est-on passé d'une représentation héroïque à une représentation désenchantée de la guerre ?

L’année de la famine à Madrid, Antonio Raffaele Caliano
L’année de la famine à Madrid, Antonio Raffaele Caliano

Sujet n°1 : Comparer « L’année de la famine à Madrid », Antonio Raffaele Calliano (gravure au burin) ET « Repas dans la tranchée » Otto Dix.

Vous trouverez au lien suivant des informations sur l'oeuvre de Antonio Raffaele Calliano : http://www.louvrelens.fr/documents/10181/121770/Dossier+p%C3%A9dagogique+Les+D%C3%A9sastres+de+la+guerre/1be1f8b0-7d1a-498f-b8a1-7758d12a1f5f?version=1.2&type=pdf

Le repas dans la tranchée, Otto Dix, 1923-1924.

Le repas dans la tranchée, Otto Dix, 1923-1924.

Pour l'oeuvre d'Otto Dix, Repas dans la tranchée, vous trouverez des informations intéressantes grâce aux liens suivants :

http://fr.calameo.com/read/000600040acfe405408c4

Le site de l'Historial de la Grande Guerre : http://www.historial.org/Musee-collection/Collection/Collections-thematiques/Otto-Dix

Une biographie qui a l'air complète et assez impartiale : http://www.moreeuw.com/histoire-art/biographie-otto-dix.htm

Histoire des arts : Thème 1 L'art et la guerre

Sujet n°2 : Comparer « Bonaparte au Grand Saint-Bernard », de David ET « Assaut », d'Otto Dix.

Pour le tableau de David, vous trouverez de précieuses informations à l'adresse suivante : http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/analyse.php?i=437

Pour le tableau d'Otto Dix voici des liens : http://www.memorial-caen.fr/10EVENT/EXPO1418/fr/texte/021text.html

La page du site de l'Historial de Péronne : http://www.historial.org/Musee-collection/Collection/Collections-thematiques/Otto-Dix

Une biographie de Dix qui a l'air complète et assez impartiale : http://www.moreeuw.com/histoire-art/biographie-otto-dix.htm

Assaut sous les gaz, Otto Dix, 1923-1924.

Assaut sous les gaz, Otto Dix, 1923-1924.

Francisico de Goya, El Tres de Mayo, 1808
Francisico de Goya, El Tres de Mayo, 1808

Sujet n° 3 : Comparer « Tres de Mayo », Goya ET « Guernica », Picasso

Pour le tableau de Goya, vous trouverez des informations fiables sur le site de l'Encyclopédie Larousse : http://www.larousse.fr/encyclopedie/oeuvre/El_tres_de_mayo_de_1808_ou_Los_fusilamientos_en_la_monta%C3%B1a_del_Pr%C3%ADncipe_P%C3%ADo/181360

Pour une bibliographie de Goya : http://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Francisco_de_Goya/121989

Pablo Picasso, Guernica, 1937
Pablo Picasso, Guernica, 1937

Pour ce qui est de Picasso et de Guernica :

Une biographie de Picasso avec des liens sur la Guerre d'Espagne et Guernica : http://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Pablo_Ruiz_Picasso/138080

Robert CAPA, Le débarquement, 1944
Robert CAPA, Le débarquement, 1944

Sujet n° 4 Le débarquement, Robert Capa.

Pour savoir qui est Robert CAPA, une biographie sur le site de la Bibliothèque Nationale de France : http://expositions.bnf.fr/capa/arret/1/

Un documentaire, diffusé sur le chaîne Arté en juillet 2015 est disponible avec ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=VspBYX3cTuU Les explications sur l'image sont surtout données entre le début du documentaire et la 6ème minute.

Carte postale d'Otto Dix
Carte postale d'Otto Dix

B) Problématique n°2 Comment Otto Dix témoigne-t-il de la Grande Guerre ?

Sujet n° 1 : Comparer deux cartes postales d’Otto Dix.

Vous pourrez trouver des renseignements et des liens sur les deux sites suivants :

Otto DIX, Danse des morts, année 17 (Le Mort-Homme), 1923-1924.
Otto DIX, Danse des morts, année 17 (Le Mort-Homme), 1923-1924.

Sujet n°2 : Comparer deux eaux-fortes d'Otto Dix issue de la série "La guerre", 1923-1924.

Vous trouverez des renseignements sur les sites suivants :

Otto DIX, La Guerre, 1929-1932.
Otto DIX, La Guerre, 1929-1932.

Sujet n° 3 : le tableau de peinture "La Guerre" d'Otto DIX (1929-1932).

Vous trouverez des indications sur les sites suivants :

Histoire des arts : Thème 1 L'art et la guerre

Problématique 3 : Quels moyens visuels employer pour dénoncer l’horreur de la guerre dans une bande dessinée ?

Sujet : Comparer deux planches de BD.

Au choix :

- Mattéo, JP Gibrat

Un site donne la biographie de l'auteur. Un autre site (Futuropolis) donne un résumé de l'oeuvre.

- L’esthétique de Tardi : Putain de Guerre !

C’était la guerre des tranchées

Le Der des Ders

Le site Bédéthèque donne une biographie de l'auteur. Cet article du Festival de BD d'Angoulème donne des renseignements intéressants sur les oeuvres de Tardi touchant à la Grande Guerre.

- Maus, Art Speigelman

Un article diffusé par le Mémorial de la Shoah semble intéressant.

- La Guerre des Lulus

Un résumé d'un des albums de la série est donné sur le site Bédéthèque.

Histoire des arts : Thème 1 L'art et la guerre

Problématique 4 : peut-on représenter l'horreur des conflits ?

  • Sujet 1 : Otto Dix, les joueurs de skat.

Des indications sur le tableau sont disponibles sur Wikipédia et une multitude d'autres sites...

  • Sujet 2 : Steven Spielberg, "la séquence de la douche" dans La liste de Schindler.

Le site allociné donne un intéressant article sur l'Histoire du film et aborde la question de la scène de la douche.

Les liens suivants vous renseignerons sur les débats qu'on suscité le film :

La séquence est disponible surYoutube.

Pour trouver des renseignements sur les films et les réalisateurs, le site de la cinémathèque de Cean donne des informations riches.

Histoire des arts : Thème 1 L'art et la guerre

Problématique 5 : Quels moyens (visuels, musicaux, dramatiques...) pour dénoncer la guerre dans un film ?

Séquence des Sentiers de la gloire de Stanley Kubrick.

L'oeuvre est présentée sur un document de la cinémathèque de Toulouse.

Le Centre National du Cinéma donne aussi une analyse de ce film :

http://www.cnc.fr/web/fr/lyceens-et-apprentis-au-cinema1;jsessionid=F2EA5FD14C6486B5E0859222A4BDAD2F.liferay?p_p_auth=0XZnpOS2&p_p_id=20&p_p_lifecycle=1&p_p_state=exclusive&p_p_mode=view&p_p_col_id=column-1&p_p_col_pos=1&p_p_col_count=2&_20_struts_action=%2Fdocument_library%2Fget_file&_20_folderId=3861596&_20_name=DLFE-18313.pdf

Repost 0
Published by M. LEYRIS
commenter cet article
27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 15:44

Biographie :

Otto Dix est né en 1891 à Géra (Allemagne) et mort en 1969. C'est un peintre allemand de la Nouvelle Objectivité et de l'Expressionnisme Otto Dix est issu d'un milieu ouvrier mais reçoit une éducation artistique par sa mère, Pauline Louise Dix, qui s'intéressait à la musique et à la peinture. Après avoir suivi les cours du professeur de dessin Ernst Schunke pendant sa jeunesse, Dix prend des cours à Gera de 1905 à 1909 auprès de Carl Senff, qui doute de l'avenir de son élève en tant que peintre.

La Guerre, triptyque d'Otto Dix réalisé de 1929 à 1930.

La Guerre, triptyque d'Otto Dix réalisé de 1929 à 1930.

Quand la guerre éclate, il s'engage comme volontaire dans l'artillerie de campagne allemande. L'année suivante, il reçoit une formation de mitrailleur et participe à de nombreuses campagnes en Champagne, dans la Somme ou en Russie dont il sortira vivant. Il a alors en tête des images d'horreur qu'il essaie d'oublier en peignant, comme en témoigne les Joueurs de skat en 1920.

Reportage sur Otto dix

Sous le régime nazi

En 1937, ses œuvres sont déclarées «  dégénérées » par les nazis.170 d'entre elles sont retirées des musées et une partie est brûlée ; d'autres sont exposées lors de l'exposition nazie « Art dégénéré ». À titre d'exemple, Dix peint la toile intitulée La Tranchée en 1923 ; déclarée « art dégénéré », elle a probablement été détruite par les nazis.

Voici des oeuvres vuees au Kunstmuseum de Stuttgart en avril 2015.

De gauche à droite : la rue de Prague (1920), le Triomphe de la mort (1933), Résurrection (1946), La Grande ville (1928-1929).
De gauche à droite : la rue de Prague (1920), le Triomphe de la mort (1933), Résurrection (1946), La Grande ville (1928-1929).
De gauche à droite : la rue de Prague (1920), le Triomphe de la mort (1933), Résurrection (1946), La Grande ville (1928-1929).
De gauche à droite : la rue de Prague (1920), le Triomphe de la mort (1933), Résurrection (1946), La Grande ville (1928-1929).

De gauche à droite : la rue de Prague (1920), le Triomphe de la mort (1933), Résurrection (1946), La Grande ville (1928-1929).

Repost 0
Published by M. LEYRIS
commenter cet article
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 09:32

L’Allemagne se situe au cœur de l’Europe. C’est un pays démocratique, ouvert sur l’Europe, riche d’une longue tradition. L’Allemagne compte parmi les grandes puissances économiques mondiales . Elle a aussi une forte industrie de la créativité et une vie culturelle animée. Avec ses 82 millions d’habitants, l’Allemagne est le pays le plus peuplé de l’Union européenne.

L'Allemagne au coeur de l'Europe.

L'Allemagne au coeur de l'Europe.

  1. Les Länder

L’Allemagne est repartie en 16 régions, autrement appelé des länder. Les principaux länder sont la Rhénanie-du-Nord (situé à l’ouest), le Bade-Wurtemberg (situé au sud-ouest) et Berlin (situé au nord-est). La Rhénanie-du-Nord est le länder le plus peuplé (16,9 millions), le Bade-Wurtemberg est le plus riche et le plus développé au niveau « recherche et développement » de plus c’est la région qui a déposé le plus de brevets en Allemagne. Dernièrement, Berlin est le plus grand complexe muséal d’Europe, elle est aussi surnommée la capitale du savoir car elle possède 35 universités et écoles supérieures.

Les 16 länder allemands.

Les 16 länder allemands.

Ludwig Van Beethoven, 1770-1827, compositeur allemand auteur de 9 symphonies, de 32 sonates pour piano, de 17 quatuors...

Ludwig Van Beethoven, 1770-1827, compositeur allemand auteur de 9 symphonies, de 32 sonates pour piano, de 17 quatuors...

2-la Musique

La réputation de l’Allemagne comme nation musicienne se fonde encore sur des noms comme Bach, Beethoven, Brahms, Händel ou Richard Strauss. Mais aujourd’hui, beaucoup de groupes et chanteurs allemands s’imposent chacun dans leurs styles de musique différents. Le chanteur Herbert Grönemeyer connaît depuis des années un beau succès avec ses textes en allemand. Le groupe punk Die Toten Hosen, le groupe heavy metal Rammstein et le groupe pour adolescents Tokio Hotel comptent aussi parmi les superstars allemandes. Ces dernières années, de jeunes artistes comme le chanteur Xavier Naidoo s’inspirent avec bonheur De la soul et du rap américain. Dans cette catégorie, nombre de jeunes musiciens issus de l’immigration comme Laith Al-Deen, Bushido, Cassandra Steen ou Adel Tawil sont eux aussi de véritables stars. Le succès du groupe berlinois Wir sind Helden a favorisé le déferlement d’une vague de nouveaux groupes allemands. Et la création de l’Académie de la Variété à Mannheim illustre bien la volonté de populariser la pop allemande au niveau international.

Le groupe Tokio Hotel, groupe pop rock allemand fondé en 2001 à Magdebourg (Saxe-Anhalt).

Le groupe Tokio Hotel, groupe pop rock allemand fondé en 2001 à Magdebourg (Saxe-Anhalt).

3-Le tourisme en Allemagne

L'Allemagne est très développée dans le domaine du tourisme. Le tourisme urbain est le plus important pour le pays. L'Allemagne dispose de plusieurs monuments culturels qui attirent un grand nombre de touriste. Des grands musées tels que le musée Mercedes-Benz de Stuttgart accueillent de plus en plus de visiteurs et rapportent de l'argent.

Voiture exposée dans le musée Mercedens-Benz situé à Stuttgart.

Voiture exposée dans le musée Mercedens-Benz situé à Stuttgart.

L’Éducation

En Allemagne, il n’y a pas un ministère de l’éducation « nationale », mais 16 ministères de l’éducation différents, un dans chaque Land, et donc 16 ministres de l’éducation différents, aux couleurs politiques différentes selon les Länder. Il y a donc 16 systèmes scolaires différents, et 16 programmes différents. L'école commence dans la « grundschule », l'équivalent de l'école élémentaire, on y entre à l'âge de 6ans. L'école primaire dure 4ans. Il n'est pas très fréquent que les enfants aillent au « kindergarten » autrement dit jardin d'enfant, pour les enfants agés de 3 à 6ans la plupart du temps les enfantssont garder par une nourrice ou par des membres de la famille.

En Allemagne, les classes prennent le chiffre qui correspond au nombre d'année de scolarité de l'élève, par exemple le CP est la première, le CE1 la deuxième... A l’issue de la Grundschule, les élèves atteignent un niveau d’orientation qui dure deux ans (5° et 6°). C’est lors de ces deux ans qu’on va décider vers quelle filière va se diriger l’élève par la suite. On va orienter l'élève vers une école qui lui convient par rapport a ses notes etc...Dès l’âge de 10 ans les élèves sont séparés dans plusieurs filières et ne reçoivent plus d’enseignement commun.

 

Voici quelques exemples de filières :

Il y a ainsi la Hauptschule ou école primaire supérieure. Elle est plutôt destinée à ceux qui veulent sortir rapidement du système scolaire et entamer tôt une vie professionnelle.

La Realschule. Ce qui rapproche le plus de notre collège. A la fin de la Realschule, il y a un examen de sorti.

La filière du Gymnasium,l'équivalent de notre lycée général, semble réservée aux meilleurs élèves. Seulement, à la différence du lycée français, on entre au Gymnasium à 12 ans.Le Gymnasium se termine par l’Abitur (baccalauréat).

La vie en Allemagne

5- La mode

Malgré une faible influence au niveau mondial, le monde allemand de la mode possède des personnalités connues tel que Karl Lagerfeld et Claudia Schiffer. Des marques allemandes sont implantées internationalement comme Hugo Boss ou Esprit.Une grande part de leur réussite est du à leur présence sur scene européenne et parisienne. La Semaine de la mode qui a lieu annuellement dans la Berlin voit grandir peu à peu son importance sur la scène européenne.

6- la cuisine allemande

Le petit déjeuner (Frühstück), est un repas salé composé de charcuteries et de fromages. 

La vie en Allemagne

Le repas de midi (Mittagessen) est le plus important de la journée. Pris en famille, il était généralement composé d'une soupe, d'un plat de viande et de légumes et d'une crème en dessert.

Le repas du soir (Abbendessen) se prend assez tôt dans la soirée (vers 18h00), on y mange un plat de charcuteries et de fromages.


 

Des en-cas sont aussi pris dans la journée. Le plus important est le goûter où l'on peut déguster des pâtisseries vendues dans les boulangeries-pâtisseries. La bière est la boisson nationale du pays. La consommation annuelle de bière par habitant est d'un peu plus de 110 litres,loin devant la consommation de vin.

Des spécialités allemandes. De gauche à droite : la choucroute, le strudel à la pomme, le currywurst.
Des spécialités allemandes. De gauche à droite : la choucroute, le strudel à la pomme, le currywurst.
Des spécialités allemandes. De gauche à droite : la choucroute, le strudel à la pomme, le currywurst.

Des spécialités allemandes. De gauche à droite : la choucroute, le strudel à la pomme, le currywurst.

Repost 0
Published by M. LEYRIS
commenter cet article
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 09:05
Le Parlement Européen

Introduction

Le Parlement Européen est l’institution parlementaire d'Europe fondé en 1958, elle est composée de 750 députés (élus au suffrage universel) qui représentent 380 millions d’électeurs provenant de 28 États et du président du parlement actuel Martin Schulz. Cette institution possède deux sièges un à Strasbourg et un à Bruxelles.

I Pouvoirs et rôles

Premièrement le pouvoir du Parlement européen est d’instruire les lois de l’union. En effet, il peut demander, modifier et rejeter des lois pour les civils européens. De plus, le Parlement participe au vote du budget de l’UE et a le dernier mot pour les dépenses dites non obligatoires tout cela doit être approuvé par le président de la commission.

Pour conclure le parlement possède le pouvoir législatif et budgétaire.

II Histoire

Le parlement européen a été fondé en 1958 mais ceci n’est pas exactement la date de sa création car il a été fondé en 1952. En effet, la Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA) a établit une assemblée commune composé de 78 députés (ancêtre du parlement) qui avait pour fonction de sanctionner la haute autorité. Ensuite, avec la création de la communauté économique européenne (CEE) en 1957 son pouvoir c’est donc renouvelé et le parlement a reçu son nom de parlement européen au fil des années. Depuis 1979, les députés européens sont élus au suffrage universel direct par l'ensemble des citoyens des pays membres de l'Union Européenne.

A gauche, vue de l'hémicycle du Parlement à Strasbourg, à droite, présentation de l'ensemble des groupes de députés qui ne sont pas réunis par pays mais par tendance politique.

A gauche, vue de l'hémicycle du Parlement à Strasbourg, à droite, présentation de l'ensemble des groupes de députés qui ne sont pas réunis par pays mais par tendance politique.

III Organisation

Le parlement européen a des délégations et de comités qui sont au nombre de 50. Les principaux sont composés du président qui actuellement est Martin Schultz, des vices présidents ( au nombre de 14 ), les membres du bureau, la conférence du président et la conférence des présidents des commissions et des délégations.

Une commission est une réunion de personnes chargées de procéder à l'étude d'une question ou d'une proposition, de donner des avis, d'assurer un service. Le Parlement a vingt commissions et deux sous-commissions parlementaires permanentes. Actuellement il existe deux commissions spéciales. Les commissions sont composées de 28 à 86 députés et sont dotées d'un président, d'un bureau et d'un secrétariat. Leur composition politique reflète celle de la plénière.

Exemple : des commissions réfléchissent à la manière de lutter contre la fraude fiscale à l'échelle de l'Union européenne.

Le bâtiment Louise Weiss accueille le Parlement européen à Strasbourg depuis 1994.

Le bâtiment Louise Weiss accueille le Parlement européen à Strasbourg depuis 1994.

Le bâtiment a été nommé Louise Weiss qui était une femme née en Alsace. journaliste, écrivain et  féministe française.

Le bâtiment comprend 20 niveaux, 17 en surface et trois en sous-sol; L'hémicycle dispose de 750 sièges pour les députés complété par 628 places pour le public. Le coût total de l’immeuble a été de 1,8 milliards de francs.

Mouktar, Thwan, Fadi, Iliès.

Repost 0
Published by M. LEYRIS
commenter cet article
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 12:22

Strasbourg est une ville située dans Le Nord Est de la France. Elle a environs 761 042 habitants. C’est la 7eme plus grande ville de France. Strasbourg mélange deux cultures. C’est le symbole de la réconciliation Franco-Allemande.

1. L’Histoire de la ville :

En 1870, Strasbourg est attaquée par l’Allemagne et pendant un mois font face aux bombardements, avant de capituler. L’alsace redevient Allemande jusqu’à la fin de la Première Guerre Mondiale (1914-1918).

Pendant 48 ans l’Alsace est allemande.

Le palais du Rhin à Strasbourg, ancien palais impérial construit de 1883 à 1888 par les Allemands pour montrer l'implantation de l'empire allemand dans l'Alsace conquise.

Le palais du Rhin à Strasbourg, ancien palais impérial construit de 1883 à 1888 par les Allemands pour montrer l'implantation de l'empire allemand dans l'Alsace conquise.

II Deux cultures mélangées

L’Alsace ayant longuement été partagée entre l'influence germanique (allemande) et française, cette région s’est imprégnée des deux cultures. On peut le constater par les aliments (ex : le bretzel), par les noms des rues qui sont traduites en français ainsi qu’en alsacien, langue parlée en alsace, d'origine germanique. On peut le voir également par ses nombreux bâtiments allemands, et le nombre important d’allemands dans la ville.

Les noms des rues de Strasbourg sont traduites en alsacien.

Les noms des rues de Strasbourg sont traduites en alsacien.

Conclusion

Pendant notre voyage à Strasbourg, nous avons pu également constater à quel point les cultures française et allemande étaient présente. Et c’est grâce à se mélange que Strasbourg est aussi agréable à découvrir.Cette ville est surprenante !

Sofiane Achoura ---Wafa Bouiba---Chloé Martin, 3e1/3e5

Un kouglof, gâteau typiquement alsacien.

Un kouglof, gâteau typiquement alsacien.

Repost 0
Published by M. LEYRIS
commenter cet article
20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 16:23
Vue panoramique de Stuttgart prise du belvédère du parc du Killesberg.

Vue panoramique de Stuttgart prise du belvédère du parc du Killesberg.

I/ Introduction :

Stuttgart se situe à l'ouest de l'Allemagne dans le Bade-Wurtemberg, elle en est la capitale. La ville est peuplée de 604 000 habitants et est divisée en 23 arrondissements municipaux dont 152 quartiers. C'est une ville industrielle qui compte 2 sièges d'entreprises automobile reconnues mondialement.

II/ Stuttgart, une ville reconstruite :

a) Histoire de la ville de Stuttgart.

Le premier habitat connu de Stuttgart date de la fin du 1er siècle avec l'établissement d'un fort romain.

Stuttgart en elle-même fut probablement fondée vers 950 après J.-C. La ville était utilisée pour l'élevage de chevaux de cavalerie dans les prairies fertiles au centre de la ville d'aujourd'hui.

Peu à peu, la ville se développa et devint la capitale du Bade-Wurtemberg et la résidence des ducs du Wurtemberg qui la dirigea.

A la fin de la 1ère Guerre Mondiale, la monarchie Wurtemberg s'effondre et laisse à un Etat libre proclamé par la République de Weimar.

En 1939, sous la pression du régime nazi, Stuttgart commença l'expulsion des juifs.

Pendant la seconde Guerre Mondiale, Stuttgart fut presque entièrement détruite par des raids aériens alliés. A la fin de la guerre, la ville est sous l'occupation américaine et une partie du plan Marshall est consacré à la reconstruction de la ville.

Pendant la Guerre froide, Stuttgart est devenu le siège du centre commun de commandement de toutes les forces militaires américaines en Europe, en Afrique et de l'Atlantique.

Le centre ville de Stuttgart en 1945.

Le centre ville de Stuttgart en 1945.

b) Stuttgart, une ville touristique.

 

Stuttgart est une ville touristique car il y a certains endroits de la ville qui ont été refait à l’identique après que la ville est été entièrement détruite. Dans ses lieux là, il y a notamment la Schlossplatz mais aussi la Schillerplatz.

Stuttgart est aussi une ville attractive grâce à sa rue commerçante, nommée la Königstrasse, composé de nombreux magasins, d’un musée, et d’un parc.

Köenigstrasse vue de la tour de la gare.

Köenigstrasse vue de la tour de la gare.

III/ L’Industrie :

 

La moto et l'automobile à quatre roues ont été inventés à Stuttgart (par Gottlieb Daimler et Karl Benz ; industrialisé en 1887 par Gottlieb Daimler et Wilhelm Maybach). Stuttgart est donc considérée comme le point de départ de l'industrie automobile dans le monde entier et elle est surnommée « le berceau de l'automobile ».

Il y a donc de nombreux sièges d’automobiles comme Mercedes-Benz ou alors Porsche.

Repost 0
Published by M. LEYRIS
commenter cet article
20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 15:37

SAMUEL Ashwini
MACEAN Christ-Birdie
MORDUAN Céline

Introduction

Au lendemain de la Seconde guerre mondiale, les pays sont affaiblis et divisés. Ils pensent alors à cette idée d’Europe Unie et envisagent de créer une « communauté » associant d’anciens « ennemis » pour ne pas répéter les horreurs de la guerre, pour restaurer la prospérité Cette idée, pensée et repensée, sur la construction européenne a permis la création d’une association économique et politique des États.

I - Les motivations

Les pères fondateurs :
Jean Monnet, né le 9 novembre 1888 et décédé le 9 mars 1979, il est considéré comme le père de l’Europe et concepteur de la CECA (Communauté Economique du Charbon et de l'Acier,1951).

Jean Monnet

Jean Monnet

Robert Schuman, né le 29 juin 1886 et décédé le 4 septembre 1963, était à l’époque ministre français des affaires étrangères.

Robert Schuman

Robert Schuman

Alcide De Gasperi, né le 3 avril 1881 et décédé le 19 août 1954, président du Conseil italien et ministre des affaires étrangères. Il forgea la politique intérieur et étrangères  dans son pays dans les années d’après - guerre.

Alcide de Gaspéri

Alcide de Gaspéri

Quelles sont leurs idées pour l'Europe après la Seconde Guerre mondiale ?

C’est de garantir la paix et de fonder un modèle européen. Mais aussi de se positionner entre les deux grands blocs ( URSS et USA ). Ils se sont impliqués pour mettre en commun les compétences de leur pays, forger une unité et une solidarité a tel point qu’aucune guerre entre ces deux pays de l’ Union Européenne et aujourd’hui possible.

La construction européenne de 1945 à nos jours.

II – Les réalisation de l’Union Européenne

La principale oeuvre de la construction européenne est réalisée dans le domaine économique :  réalisation d’un marche commun ( CEE = économique européenne en 1957 avec le traité de Rome) renforcé  en 1986 par la signature de l'acte unique européen : mise en place pour 1993 du grand marche intérieur ou les personnes , les biens , les capitaux et les services circulent librement. Mise en place du traité de Maastricht en 1992...

 

Ces traités ont conduit à un approfondissement des relations entre les Etats membres de la CEE puis de l'Union européenne. Comme le montrent ces différents exemples :

  • Existence d’un droit européen d’une Cour de Justice.                                                     Exemple : en 1990, Convention de Schengen ; supprime les contrôles aux frontières communes à l’Allemagne,la Belgique ,la France , le Luxembourg et les Pays Bas et instaure un régime de libre circulation pour toutes les personnes

En même temps, l'Europe unie a accueilli un nombre plus grand de pays, c'est l'élargissement.

D'une Europe des 6 à une Europe des 28.

D'une Europe des 6 à une Europe des 28.

En conclusion, ce document ci-contre vous montre l'évolution de la construction  européenne au fil des  années de 1957 à 2007.

En conclusion, ce document ci-contre vous montre l'évolution de la construction européenne au fil des années de 1957 à 2007.

Repost 0
Published by M. LEYRIS
commenter cet article
20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 15:32
Le camp de concentration du Struthof

Présentation :

Le Struthof a été un camp de concentration parmi le millier qui existait sous le pouvoir hitlérien. Il a également servi comme camp expérimental d'extermination. Il est difficilement imaginable qu'à une cinquantaine de kilomètres de Strasbourg, près de Schirmeck, sur le site de la belle vallée de la Bruche, en plein massif vosgien, les meurtriers nazis ont sévi dans toute l'horreur de leur projet infâme.

1. Un camp de concentration

Dans une Alsace annexée depuis juin 1940, Himmler ( chef haut placé pendant le troisième Reich et responsable des SS, police allemande ) décide le 3 mars 1941 de créer à proximité du camp d'internement de Schirmeck un "camp de travail" réservé aux "criminels notoires et asociaux" , opposants politiques ainsi qu’homosexuels et quelques juifs. Prévu pour 2000 détenus, il en contint jusqu'à 8000 à l'automne 1944 !

La première raison invoquée pour le choix du Struthof fut l'existence à 1 km de cet endroit d'une carrière de granit d'où les forçats devaient extraire les pierres destinées aux besoins des Allemands. Par la suite les déportés furent affectés à des travaux de terrassement et d'aménagement de routes. Les malheureux étaient laminés jusqu'à l'épuisement total.

Le ravin de la mort, gravure d'André Gayot, collection du musée du Struthof. CE DESSIN EST LA REPRESENTATION D'UN SS POUSSANT UN HOMME DANS « LE RAVIN DE LA MORT » ALORS QU'IL ETAIT CHARGE D'AMENER LES BROUETTES PLEINES DE PIERRES ET DE TERRE DEPUIS LA BUTTE A APLANIR JUSQU'AU RAVIN A COMBLER. LA SENTINELLE TIRE SUR L'HOMME CAR ELLE LE DECLARE ENTRAIN DE FAIRE UNE TENTATIVE D'EVASION.

Le ravin de la mort, gravure d'André Gayot, collection du musée du Struthof. CE DESSIN EST LA REPRESENTATION D'UN SS POUSSANT UN HOMME DANS « LE RAVIN DE LA MORT » ALORS QU'IL ETAIT CHARGE D'AMENER LES BROUETTES PLEINES DE PIERRES ET DE TERRE DEPUIS LA BUTTE A APLANIR JUSQU'AU RAVIN A COMBLER. LA SENTINELLE TIRE SUR L'HOMME CAR ELLE LE DECLARE ENTRAIN DE FAIRE UNE TENTATIVE D'EVASION.

Le travail d’esclave, gravure d'André Gayot, collection du Musée du Struthof.

Le travail d’esclave, gravure d'André Gayot, collection du Musée du Struthof.

La vie au camp :

La vie dans le camp, selon le témoignage des survivants, était rythmée par les réveils dans la nuit, les appels interminables, qui pouvaient durer plusieurs heures penant lesquelles les détenus devaient rester debout, les travaux insurmontables, la faim qui tenaillait les corps affaiblis, la promiscuité de tous les instants, la vermine envahissante et les sévices incessants. Ces mauvais traitements ont ainsi causés la mort de milliers de détenus.

 

Gravure d'André Gayot, collection du musée du Struthof.

Gravure d'André Gayot, collection du musée du Struthof.

Le camp comprenait 17 baraquements en bois étagés en 9 plates formes à flanc de coteaux communiquant par des escaliers. Il était entouré par un double réseau de barbelés et surveillé par 8 miradors. A l'extérieur, furent installées d'autres baraques et des ateliers tandis qu'une villa fut réquisitionnée pour le commandant.

 

Les prisonniers qui arrivaient en train jusqu'à la gare de Rothau devaient effectuer à pied les huit kilomètres qui les séparaient du Struthof, sous les coups et les hurlements d'une horde de SS. Il s'agissait d'abord de prisonniers de droit commun allemands puis de déportés de diverses nationalités (Polonais, Russes, Hollandais, Français, Allemands, Norvégiens...). Suite à la promulgation du fameux décret du 2 Février 1942 dit "Nacht und Nebel" (Nuit et Brouillard), désignant les prisonniers qui devaient disparaître au cours de leur détention, de tels convois arrivèrent au camp en juillet et décembre 1943.

Maquette présentant le camp du Struthof à l'époque de son fonctionnement, on reconnaît les baraquements installés à chaque étage du camp. Musée du camp du Struthof.

Maquette présentant le camp du Struthof à l'époque de son fonctionnement, on reconnaît les baraquements installés à chaque étage du camp. Musée du camp du Struthof.

Des exécutions publiques étaient données pour faire régner un climat de peur au sein du camp. Une fois l’éxécution finie les corps étaient brulés puis inhumés dans des fours crématoires, une fumée nauséabonde sortait de la cheminée.

La potence est visible de partout dans le camp. Elle est installée sur la place d'appel pour que les détenus assistent aux exécutions.

La potence est visible de partout dans le camp. Elle est installée sur la place d'appel pour que les détenus assistent aux exécutions.

Le four crématoire du camp du Struthof avant les travaux de rénovation du bâtiment crématoire.

Le four crématoire du camp du Struthof avant les travaux de rénovation du bâtiment crématoire.

2. Un camp d'extermination expérimental

 

Dans le cadre de la "solution finale" réservée au peuple juif lors de la conférence de Wannsee du 20 janvier 1942 un traitement spécial devait être mis au point dans la phase finale de l'entreprise d'extermination systématique. Ainsi au Struthof, une dépendance d'un hôtel situé à proximité du camp fut transformée en chambre à gaz qui servit épisodiquement durant l'été 1943, époque au cours de laquelle fut également édifié un four crématoire.

Mémorial aux "martyrs et héros de la déportation" et la nécropole nationale.

Mémorial aux "martyrs et héros de la déportation" et la nécropole nationale.

3. La commémoration

Le camps central est évacue par les nazis en septembre 1944. Le 23 novembre 1944, le Struthof est le premier camp de concentration découvert par les allies a l’ouest de l’Europe.

Peu a peu, l’histoire du camp laisse place a la mémoire. En association avec la commission exécutive, l’Etat entreprend différents aménagements mémoire destinés à préserver ce lieu unique sur le territoire français.

Les anciens déportés, originaires de toute l’Europe, veillent aussi  à la préservation du souvenir de ceux qui, contrairement à eux, n’ont pas eu la chance de rentrer chez eux.

 Le 30 août 1944 avait commencé l'évacuation du camp vers celui de Dachau. Il sera finalement libéré par l'armée française le 23 novembre de la même année.

Le camp après la guerre : la guerre finie, le Struthof devient un centre provisoire de détention pour prisonniers de guerre et collaborateurs condamnés par la justice française. L'un des premiers directeurs de ce centre fut Jean de Poligny, alias capitaine Rivière, qui était un ancien résistant jurassien,

Aujourd'hui, le Struthof est devenu un lieu de mémoire pour que, d'une part, le souvenir des quelques 12000 martyrs qui y ont trouvé la mort par l'épuisement ou par les massacres, soit perpétué de génération en génération, et pour que, d'autre part, chaque visiteur puisse lancer en toute connaissance de cause cet appel : "Plus jamais ça !".

Quel contraste entre ce magnifique paysage de montagne et ce camp de l’enfer !

Quel contraste entre ce magnifique paysage de montagne et ce camp de l’enfer !

Ilham, Agathe, Miguel et Brandon.

Repost 0
Published by M. LEYRIS - dans Reportage
20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 14:26

Où se situe l’Alsace ?

L’Alsace se situe au Nord–Est de la France.

L’Alsace se situe au Nord–Est de la France.

L'Alsace occupée pendant la Seconde Guerre Mondiale

 

Début septembre 1939, l'Allemagne envahit la Pologne. Le 3 septembre 1939, la France est en guerre avec l'Allemagne de Hitler. Après ce qu'on appela "la drôle de guerre", l'Allemagne attaque le 10 mai 1940. La région et le département de la Moselle sont annexés de fait, le Bas-Rhin et le Haut-Rhin étant intégrés au pays de Bade. La répression allemande s'organise et se manifeste par la création d'un camp de concentration par les nazis : le Struthof.

Affiche de propagande allemande destinée à l'Alsace et promouvant la nazification de ce territoire de 1940 à 1945.

Affiche de propagande allemande destinée à l'Alsace et promouvant la nazification de ce territoire de 1940 à 1945.

L’Alsace pendant l’annexion

L'Alsace a été annexée par l'Allemagne nazie en 1940 à la suite de la Bataille de la France. L'annexion s'est faite de facto et non de jure, donc au mépris du droit international. L'Allemagne nazie voulait faire une distinction entre l'Alsace-Moselle, de tradition germanique, et le reste de la France. C'est pourquoi l'Alsace est le seul territoire étranger à avoir accueilli un camp de concentration (Le Struthof). Les jeunes Alsaciens-Mosellans ont été incorporés de force dans la Wehrmacht, devenant ainsi des Malgré-nous. L'usage de la langue française était interdit.

L'attitude des nazis en Alsace-Moselle n'a pas inspiré la sympathie d'une grande partie de la population locale. L'annexion s'est terminée en 1944, lorsque les troupes alliées ont libéré. Le 23 novembre 1944 le Serment de Koufra était respecté, avec les couleurs françaises hissées en haut de la flèche de la cathédrale de Strasbourg.

Sania et Asna

Repost 0
Published by M. LEYRIS
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de M. LEYRIS
  • Le blog de M. LEYRIS
  • : Un blog destiné aux élèves de 3ème (mais aussi de Terminale) qui cherchent des fiches de révision (réalisées par des élèves) et des points sur la méthode du paragraphe argumenté. En bonus, des informations sur des évènements d'actualité qui concernent le programme de 3ème.
  • Contact